Venise

Direction Landri

L'art de la communication...

Tout comme des grandes entreprises mettent en avant une vitrine écologique afin de faire oublier leurs atteintes sur la nature, le cirque de Venise communique au travers de sa ménagerie sur la souffrance animale, alors qu'il en est lui-même un des acteurs.

Affiches chocs montrant la capture de félins dans la nature, communication sur le "respect de nos amis les animaux"... sur des cages détenant des tigrons enchaînés, à proximité d'un hippopotame détenus ilégalement, de babouins privés de toute verdure, etc.

Un discours en paradoxe qui voudrait nous faire croire que du fait d'une naissance en captivité, les animaux sont exempts de leurs besoins élementaires. Bref, une instrumentalisation de l'animal que l'on pourrait qualifier (aussi) de "dégueulasse" !

Nos visites

Novembre 2015
Des animaux parqués dans des enclos minuscules, coincés entre camions et voitures.

Photos : Les Pisteurs de cirques

À Sète, dans l'Hérault

Février 2010

Nice
Watussi

Août 2007

Finistère - Photos Valérie
Watussi

Mai 2007

Yvelines - photos VPSJ

Avril 2006
En toute illégalité, ce cirque ne possède ni autorisation d'ouverture, ni certificats de capacité à détenir un hippopotame et un bison. On est en droit de se demander à quoi servent l'Office National de la Chasse (ONC) et la Direction des Services Vétérinaires (DSV), si les contrôles ne débouchent sur aucune saisie ou fermeture administrative ? Y-aurait-il des intérêts à couvrir ? des peurs ?
Outre les animaux figurant sur les photos ci-dessous, présence de tigres, panthère noire et babouins (impossible à photographier lors du reportage). Un babouin serait en très mauvais état.

Pontoise (95)