Joy Gartner

Famille Gartner

Joy et son frère Anton Gartner appartiennent à une famille de dresseurs (le père, Joseph, a été tué par l'un de ses éléphants) plusieurs fois condamnés pour actes de cruauté sur les animaux. En 2005, Anton s'est ainsi vu retirer ses deux éléphants en Croatie, après des condamnations en Allemagne et en Autriche. En 2006, Joy a quitté la France suite à la saisie de son éléphante Vicky, qui souffrait de multiples problèmes de santé dus à ses conditions de vie et de dressage. En 2011, via le cirque Pinder, le dresseur revient sur le territoire avec quatre éléphantes, Diana, Pira, Belinda et Sabine. Depuis, il s'est produit notamment au cirque Franco-italien et chez Medrano.

Faits marquants

2011
Joy Gartner menace d'euthanasier ses quatre éléphantes, bloquées à la frontière marocaine pour des questions de visa, si on ne le laisse pas rejoindre le cirque Pinder, en France, qui a décidé de l'embaucher.

Janvier 2006
Libération de l'éléphante Vicky : elle était recherchée en Allemagne, c’est dans la région parisienne, dans le cirque Willie Zavatta, que Vicky, éléphante de 42 ans détenue par le dresseur Gartner, a été saisie par le biais de l'association One Voice.

Nos visites

Octobre 2016

Crédits : Les Pisteurs, merci à eux.

Au festival de cirque de Corse
Le clou du spectacle : un enfer pour les éléphants, pour qui la position assise est aussi douloureuse que dangereuse pour leurs organes.

Les animaux qu'il détient