Cirque Joseph Bouglione

André-Joseph Bouglione

Nos visites

Décembre 2010
Les grands noms ne font pas pour autant les bonnes conditions de détention, un cirque restant un cirque du fait de sa mobilité : cage exiguës, pauvreté de l'environnement, absence de point de baignade ou de troncs d'arbres pour les tigres, cohabitation entre congénères vivant normalement en solitaire, impossibilité de se soustraire à la vue du public...

Photos : Valérie, Code Animal
Chatou (Yvelines)
Trois tigres

Automne 2005
Les félins adultes ne pouvant assurer la protection de leurs petits dans un environnement aussi dégagé et hostile que les camions-cages des cirques (regards, bruits, jet de cailloux du public...) préfèrent abandonner leurs petits dès les premiers jours. Au lieu de répondre à ce besoin de sécurité, au respect d'une distance de fuite entre le public et les animaux, les circassiens vont séparer les animaux.
Ce tigron séparé de sa mère, grandira et survivra 24 heures sur 24 dans cette cage de quelques mètres carrés. Ses uniques sorties consisteront à des séances de domptage où il sera contraint de sauter dans un cercle de feu, élément dont il a naturellement peur...
Comme ses congénères, il présentera très rapidement des troubles du comportement.

Strasbourg (67)
Tigron né en cage et mis à l'écart de ses parents et congénères.